L'Assassin de mon Cœur: Interview d'un tueur - par Clémence Laroche par Reynald Le Normand

L'Assassin de mon Cœur: Interview d'un tueur - par Clémence Laroche par Reynald Le Normand

Titre de livre: L'Assassin de mon Cœur: Interview d'un tueur - par Clémence Laroche

Auteur: Reynald Le Normand

Broché: 115 pages

Date de sortie: December 20, 2016

Éditeur: Éditions Encre Rouge

Téléchargez ou lisez le livre L'Assassin de mon Cœur: Interview d'un tueur - par Clémence Laroche de Reynald Le Normand au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Reynald Le Normand avec L'Assassin de mon Cœur: Interview d'un tueur - par Clémence Laroche

La frontière entre policier et criminel est parfois bien mince...

Huit ans de taule. Huit ans à ressasser cette affaire. Huit ans de mauvais sommeil et d’images insoutenables.

« Une putain de tranche de vie ! »

Et puis, le bout du tunnel. La liberté retrouvée. Le soleil sur la peau pour accompagner la sortie. Un printemps qui chante après un hiver trop long. Tout est affaire de rencontres, un moment saisi sur le fil. L’une vous envoie en enfer, l’autre vous ouvre une porte que vous ne pensiez jamais entrouvrir, celle du paradis. Une rencontre qui vous permet d’espérer, de vivre, ou plutôt de revivre tout simplement… Reprendre le fil de sa vie…

Ce n’était pas gagné, de flic à taulard, il n’y avait qu’un pas qu’il ne fallait pas franchir…

Autour de l’histoire d’une interview, Reynald Le Normand nous offre un récit captivant, au plus près de la réalité de la vie d’un « flic », bien au delà des clichés, mais dans toute sa dimension humaine.

EXTRAIT

Dans le couloir menant aux geôles du tribunal, Max s'entretient avec son conseil. L'avocat lui parle d'Appel, de recours possibles. Mais il est déjà parti. Les souvenirs s'entrechoquent dans son esprit. Son passé de flic, sa famille, ses potes qu'il ne reverra pas de sitôt et la prison qui se profile à l'horizon. S’il y a bien un endroit qu'il ne connaît pas, c'est bien celui-là. « La taule », il ne la connaît que pour y avoir envoyé des types, beaucoup de types, des petits voyous de quartier, des assassins, des violeurs, triste addition de plus de vingt ans passés dans la grande maison. Pour le moment une seule chose compte ! Il est temps de faire des adieux dignes à des parents qui l'ont toujours soutenu, depuis le début, sans porter de jugement. Ils ont compris le geste de leur fils. Max étreint son père, serrant dans ses bras ce petit homme de 75 ans au dos voûté par une longue carrière de maçon. Cet homme d'ordinaire si robuste, à la vie bien rangée, faite de dignité et de labeur. Un homme habituellement si fort dans les épreuves de la vie. Un homme qui aujourd'hui confronté à cette nouvelle épreuve lâche prise et pleure dans les bras de son fils.
Les deux hommes sont conscients qu'il y a très peu de chance pour qu'ils se revoient. Il y aura bien le « parloir », bien sûr. Mais ce n'est pas un endroit pour un vieil homme, encore moins un endroit pour une mère. Les fils devraient y penser avant de faire une connerie. Le parloir, la fouille, ce n’est pas fait pour une maman. 15 ans c'est long, quel que soit l'âge qu'on a. Et pour un homme de 75 ans, autant dire que c'est une éternité. 15 ans, au nom du peuple Français, 15 ans en réponse à un crime, 15 ans pour réparer une faute...